Charte

Cette charte établit les règles pour que la discussion sur L’Économiste Sceptique soit courtoise et respectueuse. Elle s’applique sur toutes les plateformes où L’Économiste Sceptique est présent, y compris Twitter et YouTube.

Dernière révision : 8 octobre 2019

Préambule

En publiant un commentaire ou un message sur n’importe laquelle des plateformes où L’Économiste Sceptique est présent, ce site inclus, vous acceptez de vous conformer à cette charte. Le cas échéant et selon les outils de modération offerts par la plateforme, votre publication pourra être masquée ou supprimée, vous pourrez être bloqué.e et/ou banni.e, ou les deux s’il s’agit d’une récidive et/ou d’une violation exagérée de la charte.

L’objectif est de maintenir un espace de dialogue sain, courtois et respectueux, au profit des membres de la communauté de L’Économiste Sceptique.

Je ne modère jamais les propos avec lesquels je suis en désaccord parce que je suis en désaccord. Pour être modéré, ils doivent enfreindre l’une des règles de cette charte – règles qui s’appliquent aussi aux propos qui défendent des idées proches des miennes.

Les règles pourront être amendées et modifiées en fonction de la survenue d’éventuels problèmes inattendus.

En cas de question, ou si vous pensez que vous avez été l’objet d’une modération injuste, vous pouvez me contacter.

Règle n°1

Soyez respectueux.se de votre interlocuteur, et ce y compris (voire surtout ?) lorsque vous êtes en désaccord.

Solutions

  • Ne répondez pas aux provocations
  • Ne répondez pas aux insultes avec des insultes
  • Si vous sentez que vous êtes en train de vous énerver, essayez de faire une autre activité pour vous calmer

Règle n°2

L’objectif est d’avoir un débat respectueux et apaisé, qui puisse permettre la discussion. Évitez les outrances, les caricatures et/ou le troll.

Solutions

  • Un argument vous énerve. Respirez un grand coup avant de répondre.
  • Demandez-vous si vous ne vous méprenez pas sur les propos de la personne en face. Dans le doute, cherchez à vérifier que vous avez bien compris en questionnant la personne en face. Une partie des débats qui dérapent sont causés par des quiproquos plus que par un véritable désaccord.
  • Rien ne vous oblige à répondre à tous les arguments qui vous énervent ou avec lesquels vous êtes en désaccord.

Règle n°3

N’utilisez pas de proposer orduriers, insultants, méprisants ou illégaux (au regard de la loi française).

Solutions

  • Ne vous comportez pas comme un con.
  • Ne vous comportez pas comme une conne.

Règle n°4

Essayez de rédiger des argumentaires de taille raisonnable, et ce afin que tout le monde puisse correctement suivre le débat.

Solutions

  • Travaillez votre message pour le condenser
  • N’abordez qu’une partie des idées ou sujets que vous auriez aimé aborder, en ciblant celle qui vous paraît la plus importante

Règle n°5

Soyez compréhensible et lisible par les autres.

Solutions

  • Mettez-vous à la place de vos interlocuteurs, et demandez-vous si quelqu’un n’ayant pas vos connaissances sur le sujet de votre publication est en capacité à comprendre votre argument. Si la réponse est non, vous devrez probablement réécrire votre publication.
  • Prenez le temps de rédiger, relire et retravailler votre publication avant de la publier

Règle n°6

Évitez de me demander mon avis sur trois ouvrages, quinze liens et six conférences.

Solutions

  • J’apprécie bien évidemment toujours la discussion et le débat, mais demandez-vous s’il est réaliste que chaque personne avec qui je discute me demande de lire autant de choses avant de pouvoir lui répondre
  • Essayez de dégager une question ou remarque commune à tous les ouvrages que vous voulez que je commente.

Règle n°7

Les questions de cours ne sont pas interdites, mais n’utilisez pas L’Économiste Sceptique comme substitut à votre travail pour faire vos devoirs, votre dissertation, votre dossier… Si votre toute première publication est de ce type, vous risquez être immédiatement banni.e.

Solutions

  • Révisez vos cours
  • Interrogez vos enseignants, qui seront plus souvent que vous ne le pensez ravis de vous répondre
  • Échangez avec vos camarades
  • Prenez le temps de rédiger votre question sous un format qui peut profiter à toutes et à tous

Règle n°8

Ne vous comportez pas comme un.e hooligan politique. L’Économiste Sceptique est un espace de vulgarisation scientifique dédié à la science économique et au scepticisme, pas un forum politique.

Suite à de nombreux problèmes, le moindre signe de hooliganisme politique peut m’amener à vous bannir immédiatement et de manière définitive

Solutions

  • Trouvez un espace de discussion en phase avec vos idées
  • Adhérez à un parti politique
  • Demandez-vous quelles idées je défends vraiment
  • Demandez-vous si je défends réellement des idées en désaccord avec les vôtres

Règle n°9

Évitez les sophismes outranciers, surtout si vous vous dites sceptique.

J’ai bien conscience que c’est plus facile à dire qu’à faire, cependant soyez attentifs à ne pas tomber dans les pires outrances rhétoriques.

Solutions

  • Consultez le wiki dédié au scepticisme scientifique pour en savoir plus sur les raisonnements fallacieux
  • Si l’on vous fait remarquer que votre raisonnement est fallacieux, demandez-vous si la remarque est justifiée. Si oui, prenez le temps de questionner votre raisonnement.
  • Si vous vous dites sceptique mais que votre raisonnement est fallacieux, il va sans doute vous falloir prendre un peu de recul quant à vos convictions politiques1Observation basée sur mes interactions avec de nombreux sceptiques.

Règle n°10

Le spam ou la promotion de produits sont interdits.

Solution

  • Si mentionner l’un de vos articles, ouvrages, vidéos, etc. permet d’enrichir la discussion, cette règle ne s’applique pas.
  • Si vous pensez que votre site, livre, blog, etc. peut m’intéresser, contactez-moi

Règle n°11

Soyez dans une perspective d’échange et pas de promotion de votre opinion.

Solutions

  • Écoutez votre interlocuteur/trice
  • Prenez le temps de reformuler les idées de la personne avec laquelle vous discutez pour être sûr que vous l’avez bien comprise
  • Dites-vous que ça n’est pas grave si tout le monde n’est pas de votre avis