Ce projet important pour moi qu’est le Mur

Le site de L’Économiste Sceptique est souvent pris pour un blog, alors qu’il est en réalité plus que ça : il y a certes le blog, mais il y a aussi le wiki, le dictionnaire, les vidéos, les citations et le Mur (vous pouvez accéder à tout ça dans le menu principal).

C’est de ce dernier dont j’aimerais parler.

En l’occurrence, j’ai conçu le Mur comme un espace similaire à une page Facebook (ou équivalent) : publications courtes, fréquentes, pour exprimer des choses qui m’intéressent sans devoir me lancer dans l’écriture d’un « vrai » post de blog.

Alors pourquoi, allez-vous me dire, ne pas directement utiliser… Facebook ? Ou Twitter ?

Deux raisons à cela :

  1. Le contrôle
  2. Les données personnelles

Le premier point m’a déjà posé problème à l’époque du Signal Économie : j’ai voulu changer le nom de la page Facebook, et cette demande m’a été… refusée par Facebook. Pour des prétextes complètement pétés.

Céder le contrôle, c’est aussi accepter que quelqu’un d’autre décide à votre place des fonctionnalités de la plateforme. Avec le Mur, c’est moi qui ait le contrôle, et c’est moi qui décide de tout.

Ce qui m’amène à la deuxième raison : les données personnelles. J’ai une profonde aversion, pour ne pas dire un profond dégoût, à l’égard de Facebook et Google pour ce qu’ils font de nos données. Je n’utilise plus Facebook – sauf pour gérer le groupe de L’Économiste Sceptique ! Le seul outil de Google que j’utilise encore est YouTube. Je me suis débarrassé de tout le reste, et j’en suis bien content.

Contrôler moi-même le Mur, c’est la certitude que ni vos données, et que ni mes données, ne finiront entre les mains d’une entreprise scélérate comme Facebook.

Vous comprendrez sans doute l’importance qu’a pour moi d’avoir ce Mur. Et plus le temps passe, plus j’espère en faire un élément central de L’Économiste Sceptique. Parce que l’idée que mon travail puisse être réduit à néant par une décision sans queue ni tête venant d’une entreprise bureaucratique située sur un autre continent et dont le PDG est régulièrement pris en train de mentir, franchement non merci.

Or, malgré son importance, le Mur est souvent « confondu » avec le blog. J’aimerais qu’il soit mieux identifié, pour qu’il soit mieux compris et ait un plus grand impact. Pour cette raison, et grâce à mon volte-face d’hier sur le thème graphique, les posts du Mur seront désormais signalés par un fond bleu (clair). Cela permettra de les différencier des autres types de contenu. L’article que vous lisez actuellement en est d’ailleurs un exemple !

Faire de la pédagogie autour du Mur prendra sans doute du temps, et le format évoluera sans doute encore à l’avenir à mesure que j’apprendrais ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Mais attendez-vous à ce que je l’utilise plus fréquemment.

J’ai bien conscience que publier sur le Mur plutôt que directement sur Facebook ou Twitter réduira l’impact de mes publications. C’est un choix. Et il faut encore que je trouve le bon équilibre entre tirer profit de la caisse de résonance que sont ces plateformes, et ma volonté de rester indépendant. C’est un délicat équilibre, mais je suis sûr qu’il existe. En tout cas, je suis prêt à explorer pour le trouver.

Voilà ! C’était important pour moi de vous expliquer ce projet du Mur.

(Si vous le craigniez, je ne supprime pas le groupe Facebook ni le compte Twitter ! Je continuerai à y relayer le contenu publié ici, et dans le cas de Twitter au moins, à y publier un peu de contenu original)

PS : si tout a fonctionné correctement, ce post devrait avoir été automatiquement relayé sur Facebook et Twitter…

Favoris
0

Laisser un commentaire