Les centrales nucléaires sauvent des vies

Ça n’est pas mon opinion, mais les résultats d’un article (scientifique) qui vient de paraître dans Environmental Science & Technology : les centrales nucléaires ont permis de sauver 1,8 millions de vie. Comment ?

En évitant que ne soit brûlé du charbon ou du gaz, composés qui émettent une pollution qui peut tuer.

J’ai pour ma part longtemps été dubitatif sur l’énergie nucléaire. Certes, elle n’émet quasiment pas de CO2, mais lorsqu’un accident survient, ses coûts sont faramineux : pour Fukushima, il est question de 187 milliards de dollars… Cela étant, tout est une affaire d’analyse coût-bénéfice des différentes alternatives possibles.

Je ne sais pas trop si mon avis sur le nucléaire a évolué, et il faudrait sans doute d’autres articles similaires pour corroborer l’estimation de cet article. Mais clairement, si l’estimation est fiable, les coûts en termes à la fois humains et économiques de quasiment 2 millions de morts sont énormes. Ce qui pourrait remettre en question l’analyse coût-bénéfice que je faisais jusqu’ici du nucléaire.

C’est d’autant plus vrai que dans l’article, les auteurs estiment que jusqu’à 7 millions de vie supplémentaire pourraient être sauvées d’ici 2050 si le nucléaire parvient à se substituer massivement à d’autres énergies plus dangereuses pour la santé. Et le tout, sans même aborder la question des émissions de CO2 évitées dans les différents scénarios…

Via

Faites connaître L'Économiste Sceptique avec un partage ❤️

Auteur : Olivier Simard-Casanova

Économiste et doctorant en économie, je suis le fondateur de L'Économiste Sceptique.

Laisser un commentaire

Avant de poster tout commentaire, merci de prendre connaissance de la charte. Tout commentaire qui ne la respecte pas sera supprimé.

Vous pouvez utiliser la syntaxe Markdown pour rédiger votre commentaire.