Une charte dépoussiérée

Vous le savez peut-être, j’applique une modération assez stricte autour de la communauté de L’Économiste Sceptique. La raison est que je veux que les échanges dans la communauté soient cordiaux et respectueux, plutôt que toxiques et, in fine, impossibles.

L’une des manifestations de cette modération est que je n’hésite pas à bloquer les gens sur Twitter. Ces décisions font parfois l’objet d’incompréhension (voire d’une insistance très lourde, pour ne pas utiliser un autre terme…), mais j’assume. Ma politique est publique et largement documentée.

Je n’ai pas non plus tellement le choix pour tout vous dire, car Twitter n’offre en fait pas tellement d’outils pour modérer à part le blocage – qui n’a d’ailleurs pas été conçu comme un outil de modération.

Dans tous les cas, je ne bloque jamais quelqu’un parce que je suis en désaccord avec cette personne. Je peux bloquer quelqu’un avec qui je suis en désaccord, mais pour d’autres raisons. Lesquelles ?

Depuis plusieurs années déjà, L’Économiste Sceptique (et avant lui, Le Signal Économie) est régi par une charte, publique, codifiée et explicite. Elle est accessible à cet endroit.

Je viens de la retravailler en profondeur, en particulier sa présentation – que je veux plus claire, plus lisible, plus simple d’accès et plus pédagogique.

Je n’ai pas fondamentalement altéré les différentes règles qui la compose. Dans certains cas elles ont été légèrement réécrites, mais c’est à peu près tout. Le fond n’a pas spécialement évolué. C’est la forme qui a évolué.

L’effort de clarification que je mentionne porte sur la mise en page.

L’effort de pédagogie porte lui sur la proposition de solutions pour éviter d’enfreindre les différentes règles listées. Je ne prétends pas que ces règles sont les plus efficaces, ni qu’elles sont issues de recherches scientifiques menées en double aveugle et résumée dans des méta-analyses. Il s’agit davantage d’idées basées sur ma propre expérience pour améliorer la discussion. Voyez-les comme des propositions.

J’ai voulu offrir ces solutions (qui existaient déjà, mais qui méritaient un coup de pinceau) pour ne pas être exclusivement dans le punitif, en particulier sur Twitter qui n’offre que le blocage.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais pour ma part je trouve qu’avoir cette charte aide, au sens où il me semble que globalement, les échanges dans la communauté se passent bien. Et elle m’a été bien utile dernièrement où j’ai dû bloquer à tour de bras un groupe de libertariens vraisemblablement pas très heureux que des preuves scientifiques viennent heurter leurs convictions politiques.

Une dernière chose : la raison pour laquelle j’ai rédigé une charte publique est pour éviter que les décisions de blocage soient arbitraires. C’est aussi un moyen de communiquer qu’il existe des règles. C’est enfin un moyen pour vous de me contrôler : si vous estimez que je vous ai bloqué de manière abusive, ou que j’ai bloqué quelqu’un d’autre de manière abusive, vous pouvez m’opposer l’existence de cette charte.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à aller jeter un œil à la nouvelle version de la charte à cet endroit.

Favoris
0

Laisser un commentaire