Accéder au contenu principal

Homme de paille

L’homme de paille, ou épouvantail, est un sophisme consistant à caricaturer l’argument que l’on souhaite réfuter pour le réfuter plus facilement. Il s’agit d’un sophisme car à la fin, il consiste à essayer de réfuter un argument qui n’a pas été utilisé.

Dans certains cas, l’homme de paille est involontaire, notamment quand on est un peu énervé, que l’on écoute ou lit superficiellement les arguments de l’autre, et plus généralement quand on ne prend pas le temps de l’écouter (en d’autres termes, quand on discute sur Twitter). Bien qu’involontaire, il n’en demeure pas moins fallacieux, puisque l’on continue à répondre à un argument qui n’a jamais été utilisé.

Pour éviter le recours à ces hommes de paille involontaires, et toujours dans une logique de bienveillance, assurez-vous d’avoir bien compris ce que la personne en face essaye de dire, même si elle recours à des sophismes (attention au sophisme de l’erreur sur l’erreur !). Idéalement, essayez de reformuler son argument et demandez lui si votre reformulation est cohérente avec ce qu’elle pense. Si la réponse est oui, vous pouvez alors essayer de réfuter cette reformulation.

Une alternative pour éviter les hommes de paille est de recourir à l’homme de fer.

Le terme « homme de paille » est une traduction littérale du mot anglais pour « épouvantail », qui est straw man.

Soutenez L'Économiste Sceptique en partageant cet article ❤️

Laisser un commentaire

Avant de poster tout commentaire, merci de prendre connaissance de la charte. Tout commentaire qui ne la respecte pas sera supprimé.

Vous pouvez utiliser la syntaxe Markdown pour rédiger votre commentaire.