Accéder au contenu principal

Dans quel pays les gens sont-ils les plus… patients ?

Cela fait déjà quelques décennies que la science économique n’est plus vraiment une science de « l’argent ». C’est une vraie science sociale, au sens où elle se saisit de nombreux sujets de société pour les étudier scientifiquement.

Dans un article récemment publié (mais qui circule, comme souvent en économie, sous forme de working paper depuis plusieurs années), les auteurs se sont essayés à mesurer un certain nombre de « traits de caractère » pour voir comment ses derniers varient d’un pays à l’autre, et à l’intérieur d’un même pays. Parmi eux, la patience.

Pour faire ces mesures, ils ont interrogé par sondage 80.000 personnes réparties dans 76 pays. Avant d’être administrés, les sondages ont été validés expérimentalement – pour être sûr que les questions posées mesurent bien ce qu’elles sont sensées mesurer. Des mesures d’une telle ampleur sont à ma connaissance uniques dans la discipline.

Cet article est par ailleurs représentatif de la manière dont la science économique fonctionne aujourd’hui : loin des élucubrations abstraites que certains critiques présentent fallacieusement, c’est une discipline devenue profondément empirique. Ça ne veut pas dire que tout est parfait, mais la présenter comme une sorte d’officine idéologique ultra-libérale, moi je veux bien, mais ceux qui forment cet argument ont intérêt à venir avec des preuves solides.

En tout cas, la carte ci-dessous montre le degré de patience entre différents pays. L’échelle est centrée sur 0, c’est-à-dire que 0 est le niveau moyen de patience sur la planète. Plus un pays a un score négatif, moins sa population est patiente (en clair sur la carte), plus un pays a un score positif, plus sa position est patiente (en foncé sur la carte).

Sans grande surprise, on retrouve que les pays habituellement plus pro-sociaux comme l’Europe du Nord ou l’Amérique du Nord affichent des scores de patience plus élevés. À l’inverse, les pays méditerranéens affichent des scores plus faibles. La France est autant dans une situation intermédiaire au niveau géographique qu’au niveau de son score de patience.

Il serait sans doute intéressant de voir les différences au sein des pays. Il est fort à parier que pour des pays aussi grands que les États-Unis, la Russie ou, dans une moindre mesure, la France, des différences régionales substantielles apparaissent.

Via le blog de Our World in Data

Catégories

Mur

Soutenez L'Économiste Sceptique en partageant cet article ❤️

Olivier Simard-Casanova Tout afficher

Économiste et doctorant en économie, je suis le fondateur du Signal Économie.

Laisser un commentaire

Avant de poster tout commentaire, merci de prendre connaissance de la charte. Tout commentaire qui ne la respecte pas sera supprimé.

Vous pouvez utiliser la syntaxe Markdown pour rédiger votre commentaire.