Catégories
Mur

Une économie florissante est-elle la solution au racisme ?

‪Alors que les citoyens américains protestent massivement contre le racisme et les violences policières, Donald Trump prétend que « une bonne économie résoudra le racisme »‬.

‪La réalité, c’est que le taux de chômage des personnes noires est systémiquement plus élevé que celui des personnes blanches, et qu’elles ne bénéficient pas du tout de la baisse du chômage de mai 2020‬.

Source

La vraie question, c’est quelles sont les causes de cette différence ? Est-elle « choisie » ou « subie » ? Une réponse probable est l’existence d’un racisme systémique ou structurel. J’essaierai de parler de ce qu’est le racisme structurel dans d’autres articles et publications.

Ajouter à mes favoris

No account yet? Register

Par Olivier Simard-Casanova

Économiste et doctorant en économie, je suis le fondateur de L'Économiste Sceptique.

3 réponses sur « Une économie florissante est-elle la solution au racisme ? »

Évidemment qu'une bonne économie à elle seule ne peut résoudre le racisme, qui devra passer par des changements institutionnels et culturels. En revanche, concernant le graphique présenté dans l'article, le taux de chômage s'explique fortement par le niveau de qualification/formation/d'éducation (plus élevés chez les populations asiatiques et blanches aux US) et des capacités des ménages américains à assurer le coût du financement des études (d'ailleurs de plus en plus élevés) pour leurs enfants, la solvabilité et le revenu des populations noires et hispaniques sont en moyenne plus basse et donc rend plus difficile de garantir l'employabilité de leurs enfants.

Le niveau chômage différent selon les races est donc difficilement assimilable simplement au racisme mais est issue d'inégalités économiques qui peuvent être résolus en partie grâce à une économie florissante.En effet cette économie florissante aux US à permis à Trump d'atteindre le tx de chômage pour les Noirs le plus faible de leur histoire en 2018-2019.

Vous avez lu de la littérature scientifique en économie. Bravo ! Par contre, vous êtes particulièrement pénible à étaler ce que vous pensez savoir sans prendre le temps de lire ce qui est écrit.

le taux de chômage s'explique fortement par le niveau de qualification/formation/d'éducation (plus élevés chez les populations asiatiques et blanches aux US) et des capacités des ménages américains à assurer le coût du financement des études (d'ailleurs de plus en plus élevés) pour leurs enfants, la solvabilité et le revenu des populations noires et hispaniques sont en moyenne plus basse et donc rend plus difficile de garantir l'employabilité de leurs enfants

Et à votre avis, pourquoi les populations non-blanches sont systématiquement défavorisées dans toutes ces dimensions ?

Du coup, quand vous dites :

Le niveau chômage différent selon les races est donc difficilement assimilable simplement au racisme

Vous répondez, pour la deuxième fois en deux commentaires, à des propos que je n'ai absolument pas tenus. Je ne parle pas de racisme mais de racisme structurel, ce qui n'est pas la même chose.

Laisser un commentaire