Cet astéroïde vaut-il réellement des quintillions de dollars ?

La réponse est claire : non. Du tout.

La méthodologie habituellement utilisée pour estimer la valeur d’un astéroïde est simple : on prend les quantités de x qu’il contient, on la multiple par le prix de marché de x, et paf ça nous donne une valeur.

Le problème de cette méthodologie est qu’elle suppose une économie statique, là où elle est dynamique.

En l’occurrence, les métaux précieux comme l’or sont chers car ils sont rares. Inversement, l’eau du robinet est très peu chère parce qu’elle est abondante.

En d’autres termes, la loi de l’offre et de la demande permet de faire une prédiction aussi simple que robuste : en amenant une telle quantité de métaux précieux sur Terre, ces derniers ne seront plus rares, et leurs prix s’effondreront.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y aurait pas d’intérêt économique à aller miner un astéroïde. On peut légitimement se dire qu’avoir en abondance des métaux jusqu’à présents rares ouvrirait de nombreuses portes en termes d’usage et de technologiques, notamment. Mais la valeur faciale de cet astéroïde est sans doute nettement plus faible qu’annoncée.

Sa valeur sociale, elle, serait sans doute plus importante puisqu’elle intègre toutes les choses que l’on pourrait désormais faire avec des métaux précieux aussi abondants – ce que l’on appelle les externalités. Ce qui pose in fine la question de ce qu’est la valeur – mais c’est une question pour une autre fois…

Mais pour ce qui est de sa valeur faciale, il n’y a aucune chance qu’elle soit aussi élevée. Déso.

Source

Favoris
0