Catégories
Mur

La reprise en V n’arrivera sans doute pas

Maintenant que les confinements se lèvent peu à peu partout dans le monde, l’économie peut semble-t-il repartir. Au moment où la crise du coronavirus a commencé, on pouvait espérer le fameux scénario en V : une chute économique rapide, suivie par une reprise toute aussi rapide.

Ce scénario, le plus favorable, n’est toutefois pas celui qui semble se dessiner.

En Chine, les trajets dans le métro de Pékin ont retrouvé leur niveau normal en semaine, mais restent très faibles le week-end. Aux États-Unis, les États qui ont commencé à réduire le confinement voient leur activité reprendre, mais là aussi à un rythme très lent.

Source

En toute hypothèse, on se dirige vers un scénario de « V asymétrique » : la reprise se fait, mais à un rythme très lent.

Il s’agit bien évidemment d’une mauvaise nouvelle, bien qu’elle ne soit pas surprenante. J’en parlais notamment dans ce live :

Cela étant, il faut je crois rester prudent sur l’évolution de l’économie. Certes, la situation actuelle est difficile, mais son évolution est endogène : elle dépend notamment des décisions des États, des banques centrales, etc. Il faudra donc voir quelles décisions sont prises pour réduire ce fardeau.

Ajouter à mes favoris
Catégories
Mur

Le chômage augmente au Royaume-Uni à cause du COVID-19

Mais contrairement à la hausse absolument monstrueuse observée aux États-Unis, celle du Royaume-Uni est plus limitée. Elle reste toutefois plus « intense » que la hausse du chômage connue pendant la crise de 2007-2009, bien que cette crise ait connu des taux moindres de destructions d’emplois mais sur une période beaucoup plus longue. Il est pour l’instant difficile de faire des comparaisons trop poussées.

La raison pour laquelle le Royaume-Uni n’est pas aussi durement touché que les États-Unis est parce que contrairement à ces derniers, le Royaume-Uni a mis en place un système de chômage partiel.

Ajouter à mes favoris
Catégories
Mur

La pire récession mondiale depuis la Grande dépression des années 1930

L’ONU prévoit une réduction du PIB mondial de 3,2% pour cette année, à la place d’une prévision initiale d’une croissance de 2,5%. Si cette prévision se réalise, 2020 sera la pire récession mondiale depuis la Grande dépression des années 1930.

Ajouter à mes favoris
Catégories
Mur

Le scénario d’une reprise très lente semble se confirmer

Le déconfinement n’étant pas synonyme de « retour à la normale », l’activité économique restera très vraisemblablement ralentie pour le mois de mai – même si elle reprend tout doucement.

Je vous renvoie d’ailleurs à ce live, où j’aborde les différents scénarios de reprises envisageables.

Ajouter à mes favoris
Catégories
Mur

Les destructions d’emploi aux États-Unis en perspective : c’est vertigineux

Je crois que le graphique n’a pas besoin de commentaires. À part, peut-être : imaginez ce qu’il se serait passé si le chômage partiel n’avait pas été mis en place en France. Pôle Emploi aurait reçu un tsunami similaire.

Source

Ajouter à mes favoris