Homme d’acier ⚙️

L’homme d’acier, ou steel man, est d’une certaine manière l’inverse du sophisme de l’homme de paille : plutôt que de présenter une version caricaturale d’un argument (souvent parce que cette version caricaturale est plus facile à réfuter), il s’agit au contraire de le reformuler pour le rendre plus solide, et d’essayer de réfuter cette version plus solide.

Je classe le recours à ce procédé argumentatif comme un outil au service d’un scepticisme bienveillant.

Une version peut-être plus légère de l’homme d’acier pourrait consister à reformuler l’argument que vous souhaitez réfuter, et de soumettre cette reformulation à la personne qui l’a initialement utilisé afin de vérifier que vous avez bien compris l’argument. L’objectif est d’éviter de répondre à un argument qui n’a en réalité jamais été utilisé.

Une tactique probablement apparentée à l’homme d’acier est d’interpréter de la manière la plus favorable possible un argument que vous souhaitez réfuter.

Un bon homme d’acier est sans doute un argument reformulé avec lequel son auteur serait d’accord.

Le nom de steel man fait écho à « homme de paille » en anglais, qui se dit straw man.

Sources et ressources supplémentaires (liste non-exhaustive) :

Faites connaître L'Économiste Sceptique avec un partage ❤️

Laisser un commentaire

Avant de poster tout commentaire, merci de prendre connaissance de la charte. Tout commentaire qui ne la respecte pas sera supprimé.

Vous pouvez utiliser la syntaxe Markdown pour rédiger votre commentaire.